Orphelinat & dispensaire Lueur d’Espoir

Orphelinat & dispensaire Lueur d’Espoir

COMMENT POUVEZ-VOUS NOUS AIDER

Parmi les couches sociales les plus touchées par la pauvreté, l’orphelin se présente comme le maillon le plus faible. En effet, ayant perdu un ou les deux parents, il est vulnérable et le plus exposé aux fléaux qui minent la société tels que la malnutrition, l’analphabétisme, les maladies et les abus sexuels.

Souvent appelés « les enfants de la rue », ces enfants de 0 à 18 ans sont aujourd’hui dans une situation de pauvreté extrême. Leur activité principale est de trouver de quoi se nourrir au quotidien et ils dorment le plus souvent dehors. Ce projet repose sur deux volets essentiels :

Dans un premier temps, prendre en charge sur le plan éducatif, sanitaire et alimentaire pour une durée indéfinie, plus de 24 enfants démunis, orphelins ou vulnérable âgés de 0 à 18 ans. Le second volet consiste à les placer dans des familles d’accueil lorsqu’ils atteindront l’âge de la majorité.

C’est dans cette optique que l’Association de Volontariat International Togo a créée en 2016, l’Orphelinat « Lueur d’espoir ». Le centre est situé à Kovié-Djéméké dans la préfecture de Zio au Togo en pleine forêt ou les problèmes de sécurité s’imposent, le manque d’eau potable puisque la terre dans cette localité n’est pas du tout favorable pour la construction d’un puits ou d’un forage, l’absence d’électricité ce qui rend un peu difficile l’éducation académique de nos petits loulous, le manque d’un lycée pour la continuité des études après l’obtention du Brevet et surtout le manque de dispensaire pour les premiers soins des enfants en cas de maladie. Le centre a été construit sur un terrain de 300m2 offert par une donatrice.

Il est constitué de 04 petites pièces, d’une paillote et d’une petite cour extérieure qui ne permettent pas aux 20 enfants d’être véritablement à l’aise d’autant qu’une partie du bâtiment est réservée pour l’accueil des volontaires internationaux et une pièce est utilisée pour la vie quotidienne des enfants. Cette dernière sert à ranger les ustensiles de cuisine et en même temps de dortoir pour les tatas qui s’occupent des enfants.

Vue les conditions de vie des enfants dans le centre actuel à Kovié,

Et dans sa réflexion, l’équipe sur place a souhaité payer un terrain d’une grande surface et ce à moindre coût pour construire le Centre couplé d’un dispensaire. Chemin faisant, un terrain d’une surface de 600 m2 est trouvé à ASSAHOUN sur la route de Kpalimé à 60 km nord-ouest de Lomé dont les chantiers de construction de l’orphelinat ont commencé depuis le mois de fevrier 2018 grâce aux recolte de fond de l’association AVI TOGO FRANCE a GRASSE.

Ainsi les travaux se sont arrêtés pour le moment au niveau chainage car nous manquons de soutient dans tous les aspects du chantier. Nous avons commencé le chantier sans un réel soutient mais nous sommes convaincus que nous trouverons des bonnes volontés pour nous aider car le combat que nous menons est un combat de tous.

POUR LE BIEN

DEVENIR VOLONTAIRE

Vous êtes prêt pour partir? Inscrivez-vous maintenant.

INSCRIPTION À NOTRE NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour vous tenir informer de nos activités